Chapitre VII : Toute résistance est inutile

Quand retentissent à nos oreilles les rafales de la guerre

bienvenu dans le collectif

“Encore une fois sur la brèche, chers amis, encore une fois
Ou bien il faudra enclore le rempart avec des morts anglais
En temps de paix, rien ne convient mieux à l'homme
Que le calme humble et modeste :
Mais quand retentissent à nos oreilles les rafales de la guerre
Alors, imitez les mouvements du tigre,
Durcissez vos tendons, mobilisez votre sang,
Déguisez votre bonne nature d'une fureur extrême,
Donnez à votre oeil un aspect terrifiant
Qu'il se force au travers de la tête
Comme une pièce d'artillerie (…)”

William Shakespeare, Henri V


Début du Chapitre 7 lundi 21 juillet 2014 !

Chapitres précédents







 

s'abonner au flux RSS

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.