Chapitre III : Par tous les temps

STAR RIDE - 31 - Nous ne sommes pas sur une planète

DEBUT DU CHAPITRE III

Le capitaine Ricard est téléporté dans le néant

Le néant ?

Et bien cette fois-ci, le Capitaine Ricard semble dans la scoumoune !
Quel est ce mystérieux uniforme porté par l'enseigne ?
Qu'est-ce que le néant ?


s'abonner au flux RSS

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

2 commentaires

Moses a dit :

J'imaginais le néant,… comment dire, plus vide ;)

C'est aussi terrible qu'une bouteille de Ricard vide !

La lecture est un peu compliqué sur les dernières cases, même si ça ne gêne pas à la compréhension. Les cases de droite prennent toute la longueur, l'ordre est difficile à retrouver.

21 mars 2011

mypreciousnico a dit :

héhé ouais :)

A l'origine, je voulais faire le néant complètement vide, blanc. Puis, dans la mesure ou ce chapitre devrait s'y dérouler en grande partie voir en intégralité, je me suis dit que ça serait vraiment chiant graphiquement. A faire…et surtout à lire !

Du coup, le pourquoi de ce paysage dans le néant sera expliqué (vu que j'ai trouvé une raison héhé), de même que le pourquoi et le comment de leur venue ici :)


Pour l'ordre des cases, c'est clair que c'est le bordel. C'est ma faute, j'ai accouché de cette planche dans la douleur et la précipitation (j'ai du la finir 5 minutes avant de la poster sur webco…) car j'ai pas eu beaucoup de temps pour la faire (hors une des composantes de cette série c'est que, quoi qu'il arrive, je poste une planche le lundi).

Du coup, l'ordre de lecture des 6 dernières cases est peut-être dur a aborder. En théorie, la case la plus a droite en bas n'est pas la dernière dans l'ordre de lecture. Mais en relisant la planche, je me suis aperçus que la réplique de Ricard pouvais très bien passer si lue en dernier. Les deux ordres de lectures fonctionnent donc, mais c'est juste un coup de chance^^

Sinon, merci pour tes remarque mec, c'est bien sympa, surtout quand c'est constructif ;)

Longue vie et prospérité !

21 mars 2011

Poster un commentaire :